ile de paques Ahu tahai Île de Pâques Coucher Soleil Rapanui

Accueil >Ahu Akahanga - Ile de Pâques

Akahanga, probablement le site royal

Sur le site d'Akahanga, on observe deux groupes de sanctuaires répartis de chaque côté de la baie. C'est aujourd’hui le lieu le plus étudié par les archéologues.

Ces sanctuaires sont entièrement détruits et non reconstitués. Cependant, avec un peu d’imagination, on peut se rendre compte de l’immensité de ce site. On aperçoit les vestiges de « manavai », système de jardins d’agriculture. Ils étaient hauts d’un mètre environ, encerclés par des pierres posées les unes sur les autres. À l’intérieur de ce cercle, poussaient les plantes. Cet encerclement de pierres leur permettait d’être protégées du sel de la mer. Sans cela, elles mourraient.

On retrouve également les vestiges d’une « casa-bote » (maison-bateau), aussi appelée Hare Vaka en langue Rapa Nui. Une légende raconte la naissance des casa-bote : un navigateur était en mer lorsqu'une pluie violente se mit à tomber. Pour se protéger de la pluie, il serait revenu sur la côte et aurait posé son bateau sur la terre en le retournant pour s’abriter.

Plus loin, on peut apprécier l’Ahu Akahanga. Il est construit avec deux rangées de Moaï alignés. Ce site est un des plus importants de la côte est de l’île. En effet, quand le roi Hotu Matu’a a divorcé de son épouse, il serait venu s’installer sur le site d'Akahanga et aurait fui Anakena, sa résidence précédente. Cela a pu être déduit grâce à la présence de caractéristiques royales, notamment les pierres rouges insérées dans le Ahu. Selon la légende, c’est ici qu’aurait été inhumé le roi.

Sur cet Ahu, les Moaï faisaient entre 6 et 8 mètres de haut. Les visages étaient particulièrement bien taillés. On peut les voir distinctement en s’approchant un peu.

Près du site d'Akahanga, on aperçoit une grotte. Toutes les grottes n’avaient pas la même fonction. Certaines étaient habitées, d’autres servaient de refuge pour l’homme-oiseau, ou encore faisaient office de cimetière. D’ailleurs, certaines personnes venaient vivre leurs derniers jours dans une grotte et se laissaient mourir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici