ile de paques Ahu tahai Île de Pâques Coucher Soleil Rapanui

Accueil >Des écrits, des recherches

Des écrits, des recherches, des travaux de restauration

En 1914, Katherine Routledge, archéologue et anthropologue, séjourna pendant seize mois sur l’île, elle y recueillit de nombreuses légendes auprès des Pascuans. Cependant la plupart de ses écrits ont été perdus. Ce sont Alfred Métraux et Henri Lavachery en 1934 et 1935 qui ont étayé et repris son travail. Leurs écrits constituent aujourd’hui les meilleures sources pour l’étude de la culture pascuane.
 
William Thomas Mulloy, quant à lui, a été particulièrement important pour la reconstruction de l’île. Anthropologue et archéologue d’origine américaine, il est venu sur l’île plusieurs fois entre 1955 et 1960. À partir de 1960, il établit presque sa résidence sur l’île de Pâques. Il a fait de nombreuses recherches archéologiques avec ses équipes et a participé à la reconstitution de certains sites, notamment les plus importants que sont le site d’Akivi, le site de Tahai et le village d’Orongo.
 
Mulloy a reconnu le caractère archéologique extrêmement riche de l'île, son importance pour la compréhension de l’histoire des peuples du Pacifique, et a mis en exergue le potentiel de l’île. De 1955 à sa mort prématurée en 1978, Mulloy aurait fait plus de vingt voyages à Rapa Nui. Certains Rapanuis ont participé à ses travaux. Toute la communauté lui voue un immense respect pour avoir fait connaitre l'île sur la scène internationale.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici